Choisir la rance, c'est moisir la France

27.04.17 | par Le Grincheux | Catégories: Je hais les politiciens, Je hais les marketeux

Je ne sais pas si les séides du Front National s'en sont rendu compte. De la part de marketeux qui sont assez forts pour faire passer pour une femme providentielle une raclure nauséeuse mélangeant des idées d'extrême droite avec des relents d'extrême gauche — ce qui fait tout de même d'elle une patriote socialiste, ce qu'on aurait qualifié il y a quelques dizaines d'années de nationale et socialiste ce qui n'est guère réjouissant —, je dois dire que cela m'étonne un peu.

Choisir la rance, c'est moisir la France

Fig. 1 : publicité pour le lifting ou (non exclusif) Photoshop

À vos crayons, messieurs dames !

Notez bien que je tape sur le Front National. Mais en dehors du FN, il n'y a rien que j'exècre plus que le mouvement En Marche !

Ces attaques ne sont pas des attaques gratuites. J'ai encore entendu ce matin Philippot raconter des énormités. Selon lui, le retour au franc n'aura aucune conséquence sur les emprunts déjà souscrits. C'est faux, un changement de monnaie ne va pas transformer un contrat déjà signé, il faudrait a minima un avenant qu'aucun créancier sérieux n'acceptera de signer. Le créancier se fera soit rembourser dans la nouvelle monnaie en appliquant le taux de change courant (cas de la disparition de l'euro), soit pourra imposer un remboursement dans la monnaie stipulée sur le contrat. Ce remboursement pourra même être immédiat car la disparition d'une monnaie est une cause d'annulation du contrat. Une sortie de l'euro, c'est une dévaluation immédiate de 20 à 30% de l'hypothétique nouveau franc, donc une augmentation de toutes les traites de tous les particuliers et de l'état d'autant. Comme en plus les mêmes idiots veulent poser une taxe de 35% sur les importations, nous en discuterons à la soupe populaire.

J'aimerais aussi que les seconds ou les premiers couteaux du Front m'expliquent sans rire comment l'Allemagne, homme malade de l'Europe il y a quinze ans et ayant dû faire face à sa réunification, s'en tire beaucoup mieux que nous aujourd'hui alors que, sauf erreur de ma part, l'Allemagne est encore en Union Européenne et que sa monnaie est aussi l'euro.

 

Oh putain...

26.04.17 | par Le Grincheux | Catégories: Je hais les marketeux

Sans commentaire.

Les marketeux sont fabuleux. Mais pourquoi s'en priver puisque les français sont des veaux ?

 

Psychanalyse

26.04.17 | par Le Grincheux | Catégories: Mauvais esprit, Je hais les politiciens

Cette campagne du second tour, outre le fait d'être complètement pathétique — le débat de la matinale de France Inter ce matin a été à ce propos très révélateur —, est très freudienne.

Nous avons deux candidats en plein Œdipe. L'une a tué le père, l'autre s'est marié avec la mère (et a tué le père depuis).

Ne bougez pas, je vais prendre un verre de Lacan et je reviens.

 

Imposture

25.04.17 | par Le Grincheux | Catégories: Je hais les politiciens, Je hais les marketeux

Le « ni droite ni gauche » semble avoir aussi bien fonctionné que le « tous pourris même moi » de Le Pen. Cette position de campagne a porté ses fruits bien que ce soit une imposture. En effet, à l'heure où j'écris ces lignes, seuls quatorze candidats ont été adoubés par le mouvement En Marche ! pour les élections législatives qui arrivent à grands pas. La majorité de l'assemblée risque donc d'être formée par des caciques issus des partis désavoués dimanche dernier ayant ou non imploré le nouveau gourou pour obtenir le fameux label En Marche !

Quel changement.

La question est donc de savoir comment ce pays pourra être gouverné si Macron passe le second tour. Quelle majorité pour gouverner aura-t-il ? Que fera l'extrême gauche qui a déjà indiqué vouloir faire un troisième tour social et qui a commencé dans les faits avant le premire tour ? Remarquez bien que la même question se posera dans le cas où Le Pen remporte la queue du Mickey. Que fera-t-elle ? Plus exactement que pourra-t-elle faire ?

Ce qui est sorti des urnes dimanche soir n'est pas le pire scenario catastrophe. Nous aurions pu tomber sur un second tour Mélenchon–Le Pen. Mais la situation, sans être totalement noire, est tout de même gris sombre. En effet, Macron risque d'être élu, pas forcément haut la main car beaucoup d'électeurs risquent de rester chez eux. Le noyau dur des électeurs du FN et de Macron vont se déplacer, mais quid des autres ? L'extrême gauche, Mélenchon compris, risque de faire en partie défection. L'électorat de Fillon risque de balancer entre le vote Le Pen, le vote Macron et l'abstension. Je vois donc un résultat beaucoup plus serré qu'en 2002.

Par ailleurs, une fois élu, les ennuis vont commencer. Pour le nouveau président et pour nous. Être jeune et combinard ne suffit pas à faire un homme d'état. Ses électeurs abusés par le marketing du produit ne vont pas tarder à se rendre compte qu'il n'est qu'un étatiste pur jus avec option capitalisme de connivence, ce qui en fait un membre à part entière de la gauche dans tout son horreur nomenclaturale.

Cette gauche bobo et caviard est la meilleure alliée de la gauche arriérée qu'elle ne cesse de faire progresser et du national-socialisme qu'elle a fait renaître de ses cendres pour mieux contrer la pensée libérale dans ce pays. La suite risque malheureusement d'être très divertissante à défaut d'être constructive.

Comme je sais que ces lignes ont une audience importante (je remercie mes lecteurs, sachez qu'il y a actuellement cent cinquante mille lecteurs uniques par quinzaine) et est lu même par la gauche extrême et la gauche bobo et caviard, je suggère au prochain président de changer l'emblème du gouvernement. À la place du faisceau stylisé, je propose qu'on utilise un préservatif car cet accessoire reflète au mieux l'image de la politique française. En effet, il tolère l'inflation, vide les bourses, ralentit la production, détruit la prochaine génération et surtout, surtout, il protège les glands. Enfin, il vous donne un sentiment de sécurité alors que vous vous faites baiser.

 

Gagnant du premier tour

24.04.17 | par Le Grincheux | Catégories: Mauvaise humeur

Il paraît que Macron est le grand gagnant de ce premier tour. En tant que pur produit marketing, ses communicants le font accroire. Or il n'en est rien. Si j'en crois ce tableau (source ministère de l'intérieur)

  Nombre % des inscrits % des votants
Inscrits 46 316 165 100,00%  
Abstention 9 871 871 21,31%  
Votants 36 444 294 78,69% 100,00%
Blancs 649 934 1,40% 1,78%
Nuls 649 934 0,63% 0,80%
Exprimés 35 503 471 76,65% 97,42%

et les résultats candidat par candidat

Candidats Voix    
  Nombre % des inscrits % des exprimés
M. Nicolas DUPONT-AIGNAN 1 686 283 3,64% 4,75%
Mme Marine LE PEN 7 643 276 16,50% 21,53%
M. Emmanuel MACRON 8 433 346 18,21% 23,75%
M. Benoît HAMON 2 253 454 4,87% 6,35%
Mme Nathalie ARTHAUD 231 149 0,50% 0,65%
M. Philippe POUTOU 391 188 0,84% 1,10%
M. Jacques CHEMINADE 64 674 0,14% 0,18%
M. Jean LASSALLE 432 915 0,93% 1,22%
M. Jean-Luc MÉLENCHON 6 972 531 15,05% 19,64%
M. François ASSELINEAU 327 126 0,71% 0,92%
M. François FILLON 7 067 529 15,26% 19,91%
Total 35 503 471 100,00% 100,00%

Macron fait un score inférieur à celui de l'abstention. Le grand gagnant de ce premier tour est donc l'abstention.

Les législatives et la période qui va suivre vont être très divertissantes.

 

Pages: 1 2 4 5 ...6 ...7 8 9 10 11 12 ... 170