« Si ce n'était pas con, ce ne serait pas un règlement !Quarantaine »

Avoir la poisse, c'est un art !

19.03.20 | par Le Grincheux | Catégories: Mauvaise humeur

Je suis confiné comme tout le monde. J'ai pourtant dû, en tant qu'indépendant, me faire une autorisation à moi-même pour aller poster un recommandé urgent. Direction, le bureau distributeur et non la petite poste de mon village, en ces temps troublés, c'est plus prudent.

Et j'y suis allé avec la 2CV, ma XM étant bloqué chez le garagiste pour quelques menus travaux ainsi qu'un contrôle technique. N'ayant pas eu de nouvelles, je considérais cette voiture perdue jusqu'à la fin du confinement.

Je disais donc être allé au bureau distributeur pour trouver porte close. Qu'à cela ne tienne, je corrige mon autorisation de sortie pour aller à un second bureau distributeur, lui aussi fermé, mais qui avait la bonne idée d'indiquer l'adresse du bureau de poste ouvert le plus proche. Je m'y rends. Ou plutôt devrais-je écrire, j'essaie de m'y rendre. En effet, dans une longue descente, j'entends le « plop plop » caractéristique d'une bougie ayant décidé de vivre sa vie hors de la culasse en aluminium du moteur de la 2CV. Pas de problème, j'ai toujours un bout de caisse à outil pour ne pas être pris au dépourvu. Lorsqu'on roule en 2CV, en DS23ie ou en Type23, il faut bien cela. Pourtant, j'arrive encore à me faire surprendre, même par une pièce aussi peu subtile qu'un rupteur.

Moteur chaud, impossible de reposer la bougie. Je vais chercher la clef à bougie et je me rappelle que j'avais sorti la clef à bougie de la voiture récemment. Coup de téléphone à madame en lui expliquant où se trouvait cette fichue bougie et qu'il serait bon de me l'apporter. Heureusement, je n'étais pas très loin, cinq ou six kilomètres à vol d'oiseau. Une autorisation de sortie signée plus tard, elle m'apporte cette clef à bougie. Je tente de poser la bougie à la main, le moteur ayant refroidi et je m'aperçois qu'elle bouge étrangement. Je la visse au maximum, toujours à la main, puis je sors ma clef à bougie pour terminer. Là, cette fichue bougie tourne dans le vide. Filetage foiré.

Avoir la poisse, c'est un art !
Fig. 1

Il paraît que c'est un grand classique. À titre personnel, c'est la première fois que ça m'arrivait.

Je suis donc bon pour un camion-plateau. Je téléphone à mon assurance qui envoie au dépanneur que je connais (il s'agit de mon garagiste habituel) un ordre de mission comportant une adresse à l'autre bout de la France. On perd une heure. Finalement, à force de téléphoner à l'assurance et au garagiste, tout ce petit monde se synchronise et un plateau arrive pour me récupérer.

J'apprends tout à fait par hasard que ma XM est prête. Je pars donc déposer la 2CV avec le plateau pour repartir avec mon tank qui vient de passer haut la main son contrôle technique avec un résultat vierge. Pas mal pour une voiture de 23 ans aux cerises.

C'est donc moins pire que je ne m'y attendais puisque j'ai au moins un véhicule pour circuler. Entre temps, il faudra tarauder la culasse pour y rajouter un support de bougie en acier rapporté. On croisera les doigts pour que l'autre bougie ne me fasse pas le même coup trop rapidement.

 

Aucun commentaire pour le moment


Formulaire en cours de chargement...