« Il l'a dit !Étrange affaire »

À louer

31.12.14 | par Le Grincheux | Catégories: Mauvais esprit, Mauvaise foi

Je passe quelques jours de calme en province. Le 24 au soir, j'ai pu constater que l'âne n'était pas seulement en chaire puisqu'il se trouvait comme tous les ans une ânesse, un ânon et des brebis dans le chœur de l'église. J'avoue, le mot est facile, mais c'est tout de même rassurant de voir que certaines choses ne changent pas année après année. Et l'âne en chaire n'en est pas réellement un puisque pour parler de Levinas, Nietzsche, Tolkien (et de sa nouvelle traduction), du Hobbit et de Sméagol, il faut non seulement avoir une certaine culture mais aussi une ouverture d'esprit qui manque à bon nombre de religieux, toutes obédiences confondues.

Ceci étant dit, il y a quelques jours de cela, je déambulais sur le boulevard Koenig à Brive. Au milieu des affiches d'agences immobilières vantant les mérites de tel ou tel local commercial à louer en raison de cessations d'activité plus ou moins forcées, je suis tombé au 60 du boulevard sur l'ancien local du RSI. J'ignorai jusque là qu'il se tint là.

Je vous vois venir et je vais encore recevoir des messages soulignant ma monomanie et mon ant-rsisme primaire. D'une part, je ne suis pas un anti-rsiste primaire mais secondaire, mon psychanalyste vous le confirmera, et d'autre part, je ne recherchais pas précisément ce local. Je recherchais l'agence du Crédit Mutuel de l'Hôtel de Ville qui est un peu plus loin sur le boulevard et qui a le bon goût d'être ouverte le lundi toute la journée.

À louer

Fig. 1 : local anciennement loué grâce à vos cotisations

Comme on dit par chez moi, ça sent le sapin. Mais il est vrai que la cuvée de Champagne du RSI a certainement un coût qu'il a fallu couvrir en réduisant la voilure. Ne rêvez pas, il ne s'agit sans doute pas des prémices d'une gestion saine. Ça se saurait.

Je ne vais pas pleurer sur les déboires du RSI ni d'ailleurs sur ceux de l'URSSAF ou de la CIPAV. J'attends avec une certaine impatience l'allocution de notre président de la république ce soir non pour recevoir ses bons vœux — je sais qu'il me hais parce que je gagne plus de 4000 € par mois même s'il me restait moins d'un SMIC après le passage de l'état se servant sans vergogne sur mes comptes, mais ça, c'était avant — mais pour prendre un cours de langue de bois sur le thème de demain, on rasera encore gratis.

Je suis pour ma part assez sidéré par ce qu'il se passe actuellement. En province, je constate des fermetures de commerces toujours plus nombreuses dans les petites villes, des propriétés bradées parce qu'il n'y a plus aucun emploi. Et rien n'est fait. Plus exactement, tout est fait pour que cela perdure parce que rien n'est fait pour que cela s'arrête. Depuis trente ans, on préfère en France un chômeur bien indemnisé que des emplois précaires et ce n'est pas prêt à changer.

Je ne sais pas ce que va nous réserver 2015. Fin 2013, mon banquier professionnel m'avait signalé que l'année 2014 serait aux dires des analystes du CIC une catastrophe. J'étais assez d'accord avec lui et force est de constater que nous avions malheureusement raison. Nous sommes fin 2014 et je ne vois pas en quoi 2015 pourra être meilleure que 2014 au moins du point de vue strictement économique. Notre gouvernement n'a pas encore pris les mesures nécessaires pour relancer l'activité. Je ne parle pas de croissance, ce vieux mythe qu'il serait bon de réformer lui-aussi, mais d'activité, ce qui est sensiblement différent.

Quant aux réformes qui seraient absolument nécessaires et parfaitement urgentes, je ne les vois vraiment pas poindre. Au contraire, le gouvernement semble confit dans l'immobilisme. Desproges aurait rajouté comme un marron dans le cul d'une dinde, ce qu'il faut le reconnaître est tout de même de saison.

Le gouvernement ne fera rien sauf s'il est contraint et forcé à l'action. Pour être tout à fait franc, je me demande s'il est pas attentiste pour laisser faire le sale boulot de l'implosion de la sécurité sociale par d'autres en s'en lavant les mains, voire en étant content de cela puisqu'il pourra se retrancher derrière un courageux « ce n'est pas nous, ce sont ces affreux ultra-libéraux qui ont cassé notre beau système français ». Il ne reconnaîtra jamais sa responsabilité ni celle de tous les gouvernements antérieurs et le fait que cela fait plus de quarante ans qu'ils savaient tous que ce système était voué à l'échec.

Personnellement, en ayant assez d'emprunter pour payer des charges toujours plus importantes à chiffre d'affaire constant, j'ai décidé de quitter ce système délétère, non par absence de solidarité, mais parce que cette solidarité à la française confine plus à la spoliation de la majorité de la société sur la minorité, à du vol organisé.

À louer

Fig. 2 : arbre de Noël d'un indépendant à qui la France ne dit pas même merci. 

Je prévois donc pour 2015 un naufrage complet de la sécurité sociale française, toutes branches confondues, en raison d'un problème structurel de financement et des rats comme moi qui ont déjà quitté le navire, mais aussi en raison de tous ceux qui vont franchir le pas demain 1er janvier 2015.

À toutes et à tous ces courageux, je souhaite une bonne et heureuse année de liberté retrouvée.

 

4 commentaires

Commentaire de:
dodo

Je vois pas de cadeaux sous le sapin rsi.. Ahahah ! Comment on fait au juste (en pratique) pour quitter la Sécu ? Ça va pas te pénaliser ailleurs en tant que Français ? Du genre “ils” voient ça comme un acte lâche, donc on le sanctionne ! Faut pas regarder les voeux du président, moi je boycotte ce truc qui s’appelle “réveillon” (trop ringard/déplacé) et préfère avoir une pensée pour les pauvres (sdf…). Ce soir repas simple, couché tôt pour une sortie le lendemain en Montagne :) Bonne année le Grincheux !

31.12.14 @ 18:07
Commentaire de: Le Grincheux

Je risque 30000 euros d’amende et deux ans de prison au maximum. Personnellement, j’ai tellement de conscience civique que je suis allé me dénoncer moi-même à Marisol Touraine et à la commission des affaires sociales de l’assemblée nationale il y a maintenant deux mois. J’attends donc les gendarmes sereinement en espérant qu’ils ne viennent pas ce soir, j’ai un reste de Chassagne à terminer.

De toute façon et entre nous, dès qu’une occasion de quitter ce pays en état de lente décomposition se présentera, je n’aurais aucun scrupule à le quitter et, le cas échéant, à renoncer à ma nationalité. Après tout, aucun de mes grand’parents n’est né ni en France ni français même s’ils se sont tous battus pour ce pays.

Pour quitter la sécurité sociale, c’est assez simple. Pour ma part, j’ai pris une assurance santé européenne (luxembourgeoise pour être précis) et je suis en train de contracter une assurance-vie servant d’assurance retraite toujours au grand duché. J’ai annoncé cela au RSI, à l’URSSAF et à la CIPAV en courriers recommandés avec accusé de réception. L’URSSAF m’a déjà envoyé une mise en demeure (en courrier simple, il n’y a pas de petit profit). Le RSI m’a juste invité à régulariser ma situation. Quant à la CIPAV, elle doit me traiter par le mépris.

J’ai répondu à l’URSSAF par quelques articles de loi bien sentis et comme ils ont la comprenette un peu bouchée, nous nous retrouverons certainement devant un tribunal d’ici quelques mois, naturellement si le système n’a pas implosé d’ici-là.

Je ne manquerai pas de relater ici mes aventures avec ces monopoles illégaux que le monde nous envie.

D’ici-là, bonne année à vous aussi.

31.12.14 @ 19:29
Commentaire de: Pascal
Pascal

Bonne Année Mr le Grincheux,

J’attend la réponse de ma demande d’Affiliation à une assurance santé anglaise. Dès reçue je débuterai la procédure avec le MPLS. Je rejoindrai dès lors la cohorte des libérés qui je ne doute pas prendra encore plus d’ampleur cette nouvelle année 2015.
Il me semble difficile de trouver une assurance vie européenne. A lire les forums je ne dois pas être le seul à le penser. Si vous souhaitez nous communiquer quelques infos quand vous en aurez … merci d’avance !

Encore bonne année à vous

01.01.15 @ 15:10
Commentaire de: Le Grincheux

Bienvenue parmi nous, matricule 472.

Pour les assurances vie européennes, il y a le contrat “la Bâloise” au Luxembourg qui me semble intéressant, mais il convient de passer par un courtier français. Vous avez aussi le contrat Swiss Life. Prévoir un ticket d’entrée de 10000 €.

Attention toutefois : ce qui est obligatoire est de prévoir un revenu pour sa retraite. Souscrire une assurance vie européenne n’est pas une obligation mais c’est déductible fiscalement à hauteur de la CIPAV à partir du moment où cette assurance n’est pas française.

À titre personnel, je vais souscrire un contrat “la Bâloise” dans le courant de l’année 2015. J’ai déjà trouvé mon courtier et je vous tiendrai au courant.

01.01.15 @ 18:50


Formulaire en cours de chargement...

Une erreur inattendue est survenue!

Si cette erreur persiste, merci de la signaler à l'administrateur.

Retourner à la page d'accueil

Informations additionnelles à propos de cette erreur:

MySQL error!

Incorrect key file for table './b2evolution/evo_hitlog.MYI'; try to repair it(Errno=126)

Your query: Autopruning hit log

DELETE
  FROM evo_hitlog
 WHERE hit_datetime < "2018-01-08"