« Voyant rougePensée du jour »

La COP(21) est pleine

21.11.15 | par Le Grincheux | Catégories: Je hais les écolos, Je hais les politiciens

Cela fait maintenant des mois qu'on nous tabasse avec la COP21, conférence de la dernière chance s'il en est. Si, pour ma part, je suis convaincu qu'il est nécessaire de limiter la pollution en général, mais je suis assez sceptique sur les arguments répétés à l'envi par les alarmistes du réchauffement ou plus généralement du changement climatique. Notez d'ailleurs à ce propos le glissement sémantique loin d'être anodin.

J'ai aussi été choqué, mais visiblement je devais être le seul, par les propos de Corinne Lepage qui propose de ficher tout simplement les irresponsables qui prétendraient dire qu'il n'existe aucune preuve sérieuse des modifications du climat. Lors d'une interview, elle a tout de même déclaré :

Moi, je suis un grand défenseur de la liberté d'expression. Dès lors, s'il y a des gens qui ont envie d'être climatosceptiques, c'est leur affaire. Je pense quand même qu'à un moment donné du temps, il va falloir tenir un registre très précis de tous ceux qui se seront prononcés et qui auront agi dans un contexte climatosceptique, pour que, dans quelques années, ils portent la responsabilité au moins morale de ce qu'ils auront fait. »

Interloqué, le journaliste tente alors d'en savoir plus et notamment si cette responsabilité permettra de condamner les impétrants sceptiques :

Pas les condamner juridiquement, mais qu'ils portent la responsabilité de leurs propos, parce qu'on dit pas n'importe quoi n'importe comment. Qu'on ait émis des doutes il y a vingt ou vingt-cinq ans, soit. Quand on voit aujourd'hui ce qui se passe en Islande, ce qui se passe dans le Bordelais, ce qui se passe partout sur la planète, et de dire “ben non, il n'y a pas de changement climatique”, il faut arrêter, quand même, à un moment donné du temps.

Et de conclure un peu plus tard :

Je pense qu'un jour on y viendra. Dans la déclaration des Droits de l'Humanité, on a pris le choix de ne pas proposer le Tribunal Pénal International de l'Environnement et de la Santé, que personnellement je défends activement. Mais on l'a pas mis, parce qu'on s'est dit que la société n'était pas mûre pour l'accepter – la société internationale. Mais on y viendra. Là, je suis pas dans le juridique. Je suis au moins dans le moral.

Ayant un fond scientifique assez prononcé et ayant suivi les différentes aventures du GIEC, j'ai toujours été effaré par les discours tournant autour du réchauffement climatique et de l'apocalypse qui s'ensuivrait. Visiblement, je ne suis pas le seul. À ce propos, la Société de Calcul Mathématique — qui a déjà travaillé par le passé sur les données du réchauffement climatique — vient de publier un livre blanc pour tordre le cou à un certain nombre de discours. Ce livre blanc est disponible au téléchargement. Il fait 171 pages, est parfaitement documenté et montre comment un groupe d'experts autoproclamés se permet de manipuler des données scientifiques.

Bonne lecture.

 

1 commentaire

Commentaire de:
tuxmips

Bonjour

Pour ma part, je préfère l’encyclique du Pape, “Laudate si”
Disponible aussi en libre téléchargement ici :
http://w2.vatican.va/content/dam/francesco/pdf/encyclicals/documents/papa-francesco_20150524_enciclica-laudato-si_fr.pdf

;-)

Je pense que les choses ne peuvent se comprendre que dans une globalité que la seule vision mathématique ne peut permettre.

21.11.15 @ 16:50


Formulaire en cours de chargement...