« Entre deux toursVoies sur berges »

Idiophiles en folie

03.05.17 | par Le Grincheux | Catégories: Mauvaise humeur

Je viens de m'apercevoir que je me suis fait bannir sans sommation d'un forum d'audiophiles.

Je pense savoir pourquoi, mais j'aurais aimé qu'on me prévienne.

Je n'ai insulté personne, j'ai juste aidé sur mon temps libre quelques personnes à mettre de l'ordre dans des circuits électroniques. Gratuitement.

Ce faisant, j'ai appuyé là où ça fait mal. Ce genre de forum est peuplé de gens qui sont capables de mettre des fortunes et demi dans des câbles (pour connecter les haut-parleurs à leurs amplificateurs fabriqués maison) alors qu'ils négligent les alimentations des étages d'entrée. Les mêmes personnes vous expliquent froidement que telle alimentation à faible bruit est bien meilleure sur un système numérique (mouarf !) en faisant fi de l'erreur de zéro du premier convertisseur. Je passe sous silence les discussions sur la distorsion apportée au signal par le fusible de l'alimentation et la nécessité absolue d'utiliser des câbles optiques plaqués or ou sur le câblage des prises du secteur qui doivent de préférence être en thorium radioactif. Vous avez bien lu.

Ce qui est franchement risible, c'est que personne parmi ces idiophiles n'est un technicien et encore moins un électronicien ou un traiteur du signal. Cela se comprend, les gens compétents ont d'autres choses à faire que de démonter leurs croyances relevant généralement du charlatanisme. Il est donc très facile pour eux de monter des élucubrations pour se convaincre d'avoir le meilleur système au monde alors qu'ils ne comprennent pas un traitre mot des phénomènes physiques sous-jacents.

J'ai eu le malheur d'expliquer qu'on n'utilise pas un tube à froid, qu'il faut une temporisation à l'allumage et à l'extinction pour ne pas les faire vieillir trop vite et que dans ce cas, le redressement par bivalve n'était pas la solution puisqu'on ne fait que transférer le problème des tubes de puissance au tube de redressement. Que n'avais-je pas dit ? Pourtant, ce point est bien connu des spécialistes des tubes. Je parle des vrais spécialistes, pas des piliers de bar se retrouvant dans les forums idiophiles capables de payer plus de 10k€ un vulgaire amplificateur ne valant pas même cinquante fois moins.

J'ai eu le malheur d'expliquer à un autre type qu'il était inutile de monter une bobine de 20H sur une alimentation pour filtrer l'ondulation car cela réduisait la bande passante de cette alimentation (sa constante de temps) et que cela nuisait grandement aux transitoires. Les fabricants des années 1960 utilisaient des celulles CRC quitte à dissiper de la chaleur par effet Joule plutôt que CLC, non pas parce qu'une bobine est plus chère qu'une résistance de puissance, mais parce qu'une résistance de puissance est justement une résistance et n'est pas inductive. J'ai osé rajouter que ce n'est pas parce qu'on trouvait aujourd'hui de telles bobines que c'est forcément une bonne chose. S'il existe des gens pour acheter un composant électronique, il se trouvera toujours un fabricant pour les vendre.

Je n'ai pas dit cela abruptement, j'y ai mis les formes et j'ai démontré ce que je disais. Je l'ai démontré avec la transformée en p. En électronique analogique, il est courant de caractériser les performances d'un amplificateur (typiquement sa bande passante) à l'aide de cet outil. Je n'aurais jamais dû, j'aurais au contraire dû laisser les idiophiles dans la fange intellectuelle dans laquelle ils se vautrent en pataugeant et dans le béton vibré qu'ils mettent dans leurs meubles hifi pour bien les stabiliser. Si, si, croyez-moi, j'ai même vu une photographie d'un type fier d'avoir réussi à couler du béton vibré dans ses prises murales pour éviter le bruit du réseau EDF ! Celui-là, peut-être plus que les autres, ceux qui achètent des fusibles polarisés avec un côté rhodié et un autre plaqué or, est mûr pour Sainte-Anne.

Bref, j'ai expliqué pourquoi le fait d'utiliser un tube électronique d'une marque plutôt que d'une autre apporte un résultat différent, car les alimentations étant généralement les parents pauvres de l'électronique grand public, il arrive souvent qu'un tube électronique un peu plus mauvais qu'un autre (au hasard un truc fabriqué par New Sensor) n'arrive pas à écrouler l'alimentation comme le ferait un tube de conception moderne (typiquement JJ-Tesla). Mais en utilisant un défaut pour compenser subjectivement (sic) un autre défaut — parce que ces gens-là refusent toute mesure objective —, on n'est vraiment plus dans le domaine de la hifi, mais dans celui de l'à-peu-près où tout est possible, surtout le pire.

Là encore, je n'aurais pas dû. La réponse qui m'a été faite fut étrange. Des gens qui se targuent de bricoler le tube (certains avec des tensions d'anodes de 1200V pour des tubes dont les datasheets indiquent une tension maximale de 800V !) m'ont affirmé ne pas avoir les connaissances de base pour concevoir une simple régulation à découpage sous 6,3V ! Lorsqu'on est incapable d'utiliser un schéma classique de régulateur à découpage, il vaut mieux ne pas mettre ses pattes dans un montage à tube. Remarquez, en raison d'un certain darwinisme, c'est peut-être une bonne chose finalement.

J'ai aussi osé dire qu'un égaliseur est un équipement indispensable dans une installation car il permet de compenser le diagramme d'interférence issu des haut-parleurs au point d'écoute. Autre erreur, pour un idiophile, il vaut mieux discuter du bruit issu d'une diode Zener stabilisant une alimentation que de la dizaine de décibels existant entre les creux et les bosses du diagramme de diffraction. Pourtant, si la Zener a quelque influence, cette influence est de plusieurs ordres plus faible que les distorsions apportées par de diagramme d'interférence. Mais l'idiophile ne connaît pas, cela ne peut donc exister.

D'autres veulent absolument utiliser des circuits câblés sur châssis parce que c'est mieux. C'est mieux pour faire une antenne, mais pour un amplificateur qui doit avoir le facteur de bruit le plus faible possible, ce n'est vraiment pas ce qu'on fait de mieux.

J'ai alors proposé des schémas d'alimentations, certes un peu plus compliquées qu'un bête redresseur suivi d'un filtre, mais éprouvés. Qui plus est, ces alimentations interdisent les fameuses boucles de masse que les idiophiles résolvent en déconnectant la terre et en court-circuitant les masses des signaux. Quel malheur, il y avait des diodes. L'un d'entre eux avait lu quelque part que les diodes généraient du bruit. Il ne discutait pas de savoir dans quelle bande ce bruit se situait (dans mon cas, loin au-dessus des 20kHz, donc parfaitement inaudible), mais du fait d'utiliser un composant bruyant. Et il n'y avait rien à faire, pas moyen de lui faire comprendre que ce bruit n'était pas gênant puisque hors bande. Plutôt que d'utiliser une diode pour séparer des rails d'alimentations, il a même tenté de m'expliquer qu'il valait mieux générer des boucles de masse qui, comme chacun sait, sont nettement moins gênantes et plus faciles à éliminer.

Reprenons. J'ai donc aidé gracieusement des gens à trouver des erreurs dans leurs circuits. Je leur ai proposé des solutions. En faisant cela, j'ai osé remettre en cause certains de leurs dogmes et la horde d'idiophiles en folie s'est ruée sur moi pour me faire bannir. Il est sûr que lorsque quelqu'un leur explique qu'il ne sert à rien, formule de Friis à l'appui, d'utiliser un câble à 1500€ le mètre pour connecter leurs enceintes, que leurs alimentations sont mauvaises pour une raison bien identifiée (alors qu'ils se demandaient pourquoi tel tube sonnait mieux avec telle alimentation que tel autre), ça ne plaît pas forcément. Plutôt que de se remettre en cause en ouvrant un ouvrage d'électronique ou de traitement du signal, il faut mieux se débarrasser de l'importun tant il n'est pas agréable d'entrevoir qu'on a gaspillé de l'argent en pure perte.

Ce n'est pas grave, ce n'est pas là-bas qu'on peut avoir des discussions intelligentes. Et c'est comme cela qu'il n'y a quasiment plus personne sachant de quoi il parle sur ces forums. Là où se trouvent des idiophiles, il n'y a aucune place pour des professionnels ou des techniciens. Ceux-ci partent d'eux-mêmes, atterrés par le niveau des discussions, ou se font bannir.

Ceux qui sont intéressés par des vrais équipements Hifi à prix modérés pourront faire un tour ici.

À toutes fins utiles, le forum en question est celui d'Elektor. Il faut bien le dire. Que ses membres continuent leurs bricolages.

 

2 commentaires

Commentaire de: Rico
Rico

Bonjour,

J’ai jeté un œil à Systella, et je suis pour le moins surpris : surveillant le flux RSS de “loubardes", j’étais désolé de ne plus voir d’activité sur ce blog, or il semblerait la sortie que ton X1000-B soit imminente ?

As-tu un planning… et accessoirement une estimation du prix de vente ?

04.05.17 @ 18:05
Commentaire de: Le Grincheux

On est à moins de 10k€ HT pour le premier prototype (coût d’assemblage inclus, je ne compte pas le temps de conception qu’il est impossible à amortir simplement.). Je pense qu’une série de dix doit tourner autour de 6000€ HT pièce, peut-être moins. J’ai déjà lancé des préventes et eu des retours.

J’ai une assez bonne idée du prix des composants et du temps nécessaire au montage et au réglage. Le gros point d’interrogation provient de la tôlerie. Elle n’est pas compliquée en soi, mais c’est assez vite très cher. C’est basique : une feuille d’inox peinte coupée au laser et pliée avec quelques points de soudure et une face avant en aluminium. Mais il y en a vite pour 500 à 1000 €. Et je suis obligé de passer par là, je tiens à la certification CE dans le respect de l’état de l’art.

Aujourd’hui, j’ai conçu une bonne partie du circuit :
- alimentations basse tension (régulation à découpage) ;
- alimentations haute tension (par onduleur haute fréquence, circuit quasiment fini) ;
- séquençage et protection des alimentations ;
- commutation des circuits de sortie ;
- ventilation forcée.

Tous ces circuit sont sur du FR4 ou du substrat polyimide (pour la partie embarquant les tubes électroniques).

J’ai trouvé un bobineur sachant bobiner des bons transformateurs à prix corrects. Je pense pouvoir attaquer le routage de la partie audio rapidement (le schéma est fait, les points de polarisation calculés, mais il faut que cela entre dans le boîtier que j’ai voulu de taille raisonnable.).

Si tout se passe bien (et qu’il ne m’arrive pas une tuile au passage), je pense avoir quelque chose de fonctionnel pour la fin d’année. C’est un peu lent parce que pour l’instant, ce n’est pas mon activité principale.

Pour en revenir au prix, je pense qu’arriver à un 6000€ HT pour un tel amplificateur fait à la main n’est pas délirant vu ce que je vois dans des boutiques spécialisées et qui ne vaut pas un clou. Hier, je suis passé dans une boutique dans le Xe arrondissement histoire de me faire une idée des prix “classiques” et le vendeur a essayé de me refourguer un truc ignoble, câblé sur châssis, à deux fois le prix…

04.05.17 @ 18:28


Formulaire en cours de chargement...