Lettre ouverte du PDG de la CGT

27.05.16 | par Le Grincheux | Catégories: Mauvaise humeur, Haines ordinaires, Je hais les politiciens

Mon cher Philippe,

Je t'écris cette lettre ouverte parce que je t'ai entendu l'autre jour sur France Inter et que j'avais déjà tiqué quelque peu à des élucubrations. Mais ce soir, j'ai entendu sur Arte dans l'émission 28 minutes l'avocat officiel de ta centrale syndicale. Ton discours n'était pas franchement brillant, mais je dois dire que celui de ton avocat l'était encore moins.

Je l'ai entendu parler de la hiérarchie des normes de mon copain Hans Kelsen. Je l'ai entendu raconter des bêtises. Mon devoir est donc de t'expliquer ce qu'est cette hiérarchie des norme que toi et les tiens avez à la bouche sans en comprendre le début du commencement.

Je vais donc débuter mon développement par une définition. Elle n'est pas de moi, elle est de Wikipedia. Elle vaut ce qu'elle vaut, mais dans l'ensemble, elle est simple, factuelle et ouverte à des esprits simples :

La notion de hiérarchie des normes a d'abord été formulée par le théoricien du droit Hans Kelsen (1881-1973), auteur de la Théorie pure du droit, fondateur du positivisme juridique, qui tentait de fonder le droit sans faire appel à la morale et au jusnaturalisme, ceci afin d'élaborer une science véritable du droit (donc axiologiquement neutre, c'est-à-dire indépendante des présupposés subjectifs et des préjugés moraux de chacun). Selon Kelsen, toute norme juridique reçoit sa validité de sa conformité à une norme supérieure, formant ainsi un ordre hiérarchisé. Plus elles sont importantes, moins les normes sont nombreuses : la superposition des normes (circulaires, règlements, lois, constitution) acquiert ainsi une forme pyramidale, ce qui explique pourquoi cette théorie est appelée pyramide des normes.

Cet ordre est dit « statique » car les normes inférieures doivent respecter les normes supérieures, mais il est également « dynamique » car une norme peut être modifiée en suivant les règles édictées par la norme qui lui est supérieure. La norme placée au sommet de la pyramide étant, dans de nombreux systèmes juridiques, la Constitution. Puisque la Constitution elle-même ne pouvait recevoir son caractère obligatoire que d'une norme supérieure, et qu'une telle norme n'existait pas, Kelsen faisait intervenir le concept de « norme fondamentale », qui consiste principalement en un présupposé méthodologique nécessaire afin de donner un caractère cohérent à la théorie du droit.

Cette théorie de la hiérarchie des normes ne peut s'appliquer que pour les Constitutions dites « rigides ». Dans un État à Constitution « souple », la Constitution est généralement élaborée, votée, et révisable par l'organe législatif habituel, de la même façon qu'une loi ordinaire. De ce fait, ces deux normes ont une valeur juridique identique et la loi n'est donc pas inférieure à la Constitution. À l'inverse, dans un État à constitution « rigide », la Constitution est élaborée et/ou votée par un organe spécialisé (gouvernement, groupe de travail), voire adoptée par référendum. Sa procédure de révision fait également intervenir un organe spécial et/ou le peuple, qui dispose du pouvoir constituant dérivé. C'est pourquoi elle a une force juridique particulière, supérieure aux autres normes, qui devront dès lors la respecter.

Je serais heureux que tu m'expliques ce que tu ne comprends pas dans la définition ci-dessus. Visiblement, il y a quelque chose qui ne passe pas et tu râles copieusement contre l'article 2 de la loi travail. Cet article choisit de donner la prééminence aux accords d'entreprise sur les accords de branche et les accords nationaux. Y parler d'inversion de la hiérarchie des normes est un abus de langage. Et si tu trouves que la hiérarchie des normes est violée, que dire du principe de faveur ?

En effet, il y aurait inversion de la hiérarchie des normes si un accord d'entreprise était supérieur au droit du travail courant en l'absence d'une telle disposition. Or ce n'est pas exactement cela qui se passerait car l'article 2 dispose qu'en cas d'accord d'entreprise, celui-ci serait prééminent sur l'accord de branche. C'est prévu dans la loi, Hans est content et la hiérarchie des normes n'est pas violée. Mais, je te l'accorde, on ne peut pas être un syndicaliste borné et contestataire sans avoir un soupçon de mauvaise foi. Sinon quel prétexte aurais-tu pour organiser un barbecue géant à base de pneus dans une gare de province et une fiesta avec moult ballons multicolores dans les rues de Paris. Comme ce texte de loi est de surcroît illisible — je l'ai lu jusqu'au bout, je me suis accroché —, il est d'autant plus facile de manipuler les foules pour essayer de prendre l'ascendant sur la CFDT. Il faut dire que c'est ton poste que tu joues, la CFDT risquant de te damer le pion dans les élections professionnelles prochaines. C'est certainement plus important qu'une France totalement bloquée par un syndicat représentant 2,6% des salariés et largement moins de 1% de la population. Chose amusante, l'immense majorité des gens qui ont défilé dans Paris cet après-midi n'était pas concernés par cette loi puisqu'ils s'agissaient principalement de retraités, d'agents de la SNCF et de fonctionnaires. Sans doute faisaient-ils grève par solidarité. Je te rappelle que la loi ne prévoit pas ce cas de figure. Comme elle ne prévoit pas non plus qu'une bande d'excités puisse empêcher des travailleurs non grévistes d'aller occuper leurs postes. Il y a même des sanctions pénales prévues pour ce point précis, mais je doute qu'un juge se risque à les faire appliquer.

Ce qui m'étonne un peu, ce sont les sondages qui sortent disant que sept français sur dix sont opposés à cette loi. C'est bien, mais il faudrait tout de même corréler ce résultat avec les personnes sondées qui ont lu le texte. Je ne suis pas sûr que les 70% des gens interrogés qui sont contre ce texte et en demandent la suppression n'aient lu seulement son introduction. J'ai même entendu ton avocat trouver le moyen de mentir éhontément — mais je devrais savoir que la hontectomie est tout de même une nécessité absolue pour travailler dans une organisation telle que la tienne — en prétendant que ce texte de loi n'est pas public. C'est parfaitement faux, il est actuellement sur le site internet du Sénat.

Partant de là, les lecteurs pourront lire avec attention l'article 6. Parce que si l'article 2 ne représente rien d'autre qu'une perte d'influence pour un syndicat aussi médiocre que le tien, restant arquebouté sur le principe délétère de la lutte des classes, usant au XXIe des méthodes éculées du XIXe, l'article 6 est réellement scandaleux et dangereux. Je cite l'article en question :

Art. 6. - La liberté du salarié de manifester ses convictions, y compris religieuses, ne peut connaître de restrictions que si elles sont justifiées par l’exercice d’autres libertés et droits fondamentaux ou par les nécessités du bon fonctionnement de l’entreprise et si elles sont proportionnées au but recherché.

Cela nous promet des dérives intéressantes et des affaires judiciaires particulièrement difficiles. Mais sur ce point très précis, je ne t'ai pas entendu. Il est vrai qu'il ne concerne pas directement ta carrière.

 

Lauréat béat

26.05.16 | par Le Grincheux | Catégories: Mauvaise humeur, Je hais les politiciens

Je ne sais pas encore si cela fera la une demain des journaux qui n'ont pas pu paraître aujourd'hui ayant refusé de publier un papier — que dis-je un torchon — du beauf de Cabu, pardon, du PDG de la CGT. En effet, pour être imprimés et diffusés aujourd'hui par la CGT du livre, il leur suffisait de publier cette tribune dithyrambique sur la CGT ce que seule l'Humanité a courageusement fait. Les journaux réactionnaires sont parfois mesquins…

Lauréat béat

Fig. 1 : l'original.

Lauréat béat

Fig. 2 : la copie (Ah... CGT riche...)

Ne trouvez-vous pas qu'il y a comme un air de ressemblance ? Mais je m'égare… Néanmoins, je vous propose la tribune en question pour simple information.

Lauréat béat

Fig. 3 : on appelle cela du foutage de gueule

Revenons plutôt à la nouvelle du jour sans doute éclipsée par les chiffres du chômage qui ne font que baisser même si les sénateurs commencent à douter et que ces chiffres cachent des disparités régionales surprenantes. Passons, il faut bien convaincre la ménagère de moins de cinquante ans de la baisse du chômage, lui répéter que cela va mieux pour que notre guide puisse se représenter aux prochaines élections. Je ne sais pas pourquoi, mais les six prochaines années risquent d'être longues.

Mais revenons à notre Caudillo aux petits pieds. Il vient d'apprendre qu'il est lauréat du prix de « l'homme d'état mondial » de 2016. Rien que cela ! Et comme il se doit, il sera récompensé par la condation interconfessionnelle The Appeal of Conscience lors de son 51e dîner annuel le 19 septembre prochain au Waldorf Astoria à New York.

Soyons précis. Ce prix « honore les dirigeants qui soutiennent la paix et la liberté, par la promotion de la tolérance, la dignité humaine et les droits de l'homme, en défendant ces causes dans leur pays et en travaillant avec d'autres dirigeants mondiaux pour bâtir un avenir meilleur pour tous ». Le communiqué de la fondation émis le 25 mai courant ajoute même que le président Hollande sera reconnu pour son leadership dans la sauvegarde de la démocratie et de la liberté dans un moment d'attaques terroristes et pour sa contribution à la stabilité et la sécurité mondiales.

Je me suis pincé pour être sûr que je ne rêvais pas.

 

Paris Plage

17.05.16 | par Le Grincheux | Catégories: Je hais les écolos, Je hais les politiciens

Vous le savez ou vous ne le savez pas, il existe à Paris du 15 juillet au 15 août de chaque année un événement festif et dispendieux, payé par la ville de Paris dont les comptes sont excédentaires à tel point que l'équipe en place cherche à taxer tout et toujours plus fort, qui s'intitule Paris Plage et qui consiste à embêter les automobilistes par des soi-disant vacanciers allant bronzer sur les voies sur berges en regardant passer les péniches sur la Seine et prendre les pigeons pour des albatros.

Naïvement, je croyais encore jusqu'à ce soir que Paris Plage n'ennuyait la circulation qu'un mois par an. Que c'était son but ultime. Que nenni ! La municipalité, dans son désir de redonner les voies sur berges (et les tunnels) aux piétons vient de lancer des travaux avec moult permis de construire affichés le long de la route portant tous sans exception la mention « travaux pour Paris Plage ». Nous sommes tout de même le 17 mai et je parie que ces travaux dureront au moins jusqu'au 15 juillet et coûteront le double des devis initiaux. Ce serait en effet la première fois qu'un chantier sur contrat public serait achevé à l'heure pour le prix voté.

Or le parisien normal, celui qui va travailler tous les jours se contrefiche de Paris Plage. Il veut juste de déplacer correctement, ce que ne lui offrent pas les transports publics. En août, il est en vacances. Raison pour laquelle la bienheureuse et béate Anne vient de lui rappeler que, non, il devait lui aussi en profiter.

Et il en profite. Ce soir, je viens de mettre plus d'une heure pour joindre la Concorde à l'Hôtel de Ville. En temps normal, à la même heure et sans les délires de l'équipe municipale actuelle, cinq minutes auraient suffi.

Et dire que les mêmes disent lutter contre la pollution !

 

Centenaire de la bataille de Verdun

12.05.16 | par Le Grincheux | Catégories: Mauvaise humeur, Je hais les politiciens

Notre président national et encore socialiste a refusé d'appaître à Moscou le 9 mai dernier aux côtés de Vladimir Poutine pour se souvenir de la fin de la seconde guerre mondiale en Europe. Sans doute cela lui aurait-il semblé indécent. En revanche, il n'est pas indécent de demander à un rappeur Black M (M pour Mesrisnes/Mes rimes, jeu de mots foireux de rappeur s'il en est) de tenir le 29 mai prochain une soirée festive, un rendez-vous populaire et sans doute hautement culturel.

C'est consternant. Cette idée, germant dans le cerveau ou ce qui en tient lieu de l'édile de Verdun (PS) qui a avoué son méfait et en semble fier, n'a pas pu échapper aux services de la présidence, services qui l'ont laissé faire, suivant sa lancée ridicule, sans doute pour parfaire un nouvel affront à la vieille France rance et conservatrice donc de droite. Pourtant, aussi loin que je regarde aujourd'hui, dans notre beau pays, le conservatisme me semble plus aujourd'hui de gauche. Passons.

Il existe en philosophie un principe de parcimonie plus connu sous le nom de rasoir d'Ockham. Pour faire cuistre et faire plaisir à notre chère à tous les sens du terme ministre de l'éducation nationale, je pourrais le citer en latin :

Pluralitas non est ponenda sine necessitate.

En bon Français, les hypothèses suffisantes les plus simples sont les plus vraisemblables. Appliqué au sujet qui nous préoccupe, ce principe pourrait conduire à prendre notre classe politique comme étant composée de parfaits imbéciles incapables de commander à ne serait-ce qu'un cabinet ministériel.

Mais cela ne signifie pas que l'hypothèse la plus simpliste ou la plus évidente est nécessairement la bonne. Elle l'est souvent, elle ne l'est pas toujours. En affublant notre même classe politique d'arrogance mâtinée de cynisme sans limite, ce qui pourrait passer pour des bourdes sans nom ne serait plus qu'une nouvelle démonstration d'un total machiavélisme parfaitement assumé. Ne pouvant pour ma part me résoudre à prendre vos gouvernants pour de parfaits imbéciles, je penche sans l'ombre d'un doute pour la seconde hypothèse.

Vous allez me dire que la France est la terre de la liberté d'expression et qu'interdire un concert n'est pas envisageable. Certes, mais il aurait été parfaitement envisageable de ne pas prévoir un tel événement festif parfaitement déplacé. N'importe quel spectacle aurait été déplacé, mais un concert de Black M ayant déjà fait montre de son attachement à la France et à ce qui lui reste de valeurs est totalement inadmissible sauf à vouloir que tous les poilus morts pour elle se retournent dans leurs tombes et transforment Douaumont en un champ de tumuli.

Pourtant, il aurait été possible de prévoir une commémoration à l'image de ce que la Russie et Vladimir Poutine ont organisé à Palmyre avec un orchestre dirigé par Valery Guerguiev. C'était de la communication, de la basse politique, mais c'était digne. Sauf que le but ultime n'aurait pas été atteint. En effet, tous les indices tendent à montrer que notre bien aimé président se représentera aux élections présidentielles en 2017. D'ici-là, il y aura une inversion de la courbe du chômage quitte à créer de l'emploi public non financé. Les instituteurs viennent de recevoir une prime de 800€ par an. L'économie va officiellement mieux… Mais la popularité de François Hollande est toujours en berne. Les français sont décidément difficiles.

La seule chance qu'il ait pour être réélu est de se retrouver face à Marine Le Pen au second tour. Cette chance est pourtant démentie par un récent sondage donnant Marine Le Pen victorieuse au second tour face à lui. S'il ne se retrouve pas face à Marine Le Pen au second tour, cela signifiera, d'après les mêmes sondages, qu'il ne pourra même pas passer le premier tour. En disciple appliqué de l'arsouille — pour les moins de quarante ans, surnom donné par le grand Charles à l'auteur du faux attentat de la rue de l'Observatoire —, il tente de faire monter le Front National encore plus haut qu'il ne l'est actuellement pour éliminer la droite politique dès le premier tour. Et il va y parvenir quitte à reprendre mot pour mot le protocole de l'École de Francfort.

Et c’est pour ça que je me permets d’intimer l’ordre à certains salisseurs de mémoire qu’ils feraient mieux de fermer leur claque-merde !

 

Rien ne sera épargné

09.05.16 | par Le Grincheux | Catégories: Je hais les politiciens

Je vais parler de la future élection présidentielle. Celle de 2017, puisque nous savons dès à présent que son second tour aura lieu le 7 mai 2017, soit la veille du 8 mai, jour férié tombant un lundi.

Encore un petit calcul politicien. Mettre une élection un jour de week-end prolongé est juste un moyen d'introduire un petit biais dans les résultats puisqu'on n'empêchera pas les gens d'aller en week-end et qu'on ne pourra assurer le bon fonctionnement des procurations. Pour en avoir déjà demandé ou en avoir déjà reçu, je puis affirmer que cela ne fonctionne pas aussi bien qu'on le prétend et que, assez souvent, la personne ayant reçu procuration ne peut pas voter. Les gens qui ont les moyens et qui votent peut-être à droite vont donner des procurations et les pauvres restant chez eux voteront certainement à gauche. Si tant est que tous ces gens désireront voter, rien n'étant moins sûr.

 

Pages: 1 3 4 5 ...6 ...7 8 9 10 11 12 ... 154